< BACK TO ALL STORIES

Ivalu Barlach Christensen

Ivalu Barlach Christensen

(français ci-dessous)

Astrophysicist, scholar, and science communicator from Sisimiut, Greenland. 

Ivalu is an Arctic 2012 alum from Sisimiut, Greenland. Her passion has always been science and science communication. Since her expedition, Ivalu has gone on to travel the world seeking educational opportunities. Her academic journey has spanned four countries and two continents. Presently she is completing her PhD on molecular clouds and the formation of stars at MPI für Radioastronomie in Germany.

The expedition

The 2012 Arctic expedition showed Ivalu the beauty of Greenland and the place she calls home. The opportunity to view Greenland through a different lens opened her eyes to the climate crises and the importance of science in finding answers to complex problems. Being surrounded by youth from around the world made her feel part of a global community. She recalls everyone being individual people from completely different backgrounds and yet they could all relate to each other and share their enthusiasm for science and climate studies. The sense of community that was built in such a short time is something that has stayed with Ivalu ever since.

“The expedition allowed me to see Greenland in a different way,” says Ivalu. “I realized just how beautiful it really is.”

After the expedition, Ivalu became a member of the first SOI Alumni Council where she spearheaded the SOI Greenland Alumni Chapter. She has worked as a liaison between the Alumni Council and Greenlandic alumni.

 

Goals and ambitions

Early on in Ivalu’s academic journey, she knew that she wanted to study astrophysics. She has long been interested in space, galaxies, and the building blocks of everything around us.

“We are all made of star dust,” says Ivalu.

After several years, four countries, and two continents later, Ivau is Greenland’s first astrophysicist! Her pursuit of information has rewarded her with incredible opportunities including an internship at the Center for Astrophysics Harvard & Smithsonian/Greenland Telescope Project, located 750 miles inside the Arctic Circle! Ivalu has also worked with the Event Horizon Telescope Project which recently gained much popularity as the first telescope network to photograph a black hole. 

By analyzing the wavelengths of light emitted by distant star formations she hopes to gain a better understanding of the tiny molecules that are the building blocks of life. Ivalu believes that by understanding the basics of how galaxies are created we can gain a better understanding of how to fix problems in our own galaxy in the future. This is the focus of Ivalu’s PhD project at MPI für Radioastronomie in Germany. 

Making a difference

In her limited spare time, Ivalu works hard to educate people in Greenland about astrophysics. She volunteers at schools in her hometown to teach students about incredibly complex concepts such as how massive stars are formed; and how they drive the chemistry of our galaxy! She recalls the challenge of translating worlds like “black hole” into Greenlandic for elementary students to understand. It has been very rewarding for her to observe the students as they gain an understanding of these immense topics.

“And that’s when I realized that I could do presentations about astrophysics and actually have 5th grade students understand what I am explaining.”

Ivalu’s hope is that she will inspire other young people to pursue their dreams and study anything they wish! When she began studying to become an astrophysicist, there was no one in Greenland who she could look up to as a scientist role model. Today, Ivalu is a true role model for other Greenlandic youth. She often helps other Greenlandic students transition to living away from home. She helps them plan and navigate academia, explaining to them how to register or study in Denmark.

Looking ahead

Ivalu’s future plan is to become a professor so that she may educate the next generation of astrophysicists and continue her own research. In the meantime, she’s focused on finishing her PhD and continuing her public outreach in Greenland. She is looking forward to traveling more and living in different countries. Some night she hopes to witness a meteor shower in Greenland, when it is not cloudy!

 


Ivalu Barlach Christensen – Astrophysicienne, étudiante érudite et communicatrice scientifique de Sisimiut, au Greenland.

Ivalu Barlach Christensen est une ancienne de l’expédition de SOI de 2012 en Arctique. Elle est originaire de Sisimiut, au Groenland. Sa passion a toujours été les sciences et la communication scientifique. Depuis sa participation à l’expédition de SOI, Ivalu n’a cessé de voyager à travers le monde, en quête d’opportunités d’apprentissage. Ses études l’ont menée à séjourner dans quatre pays, sur deux continents. Elle termine présentement un doctorat sur les nuages moléculaires et la formation des étoiles à l’Institut de radioastronomie Max Planck, en Allemagne.

L’expédition

Ivalu a pu voir toute la beauté de son Groenland natal lors de l’expédition de SOI en Arctique en 2012. Cette occasion de pouvoir voir le Groenland sous un angle différent l’a grandement sensibilisée à la crise climatique et l’importance des sciences dans la quête de réponses à des problématiques complexes. Être entourée de jeunes de partout au monde lui a permis de bien sentir la communauté mondiale dont nous faisons tous partie. Elle se souvient des autres participants ayant tous des parcours différents et pourtant partageant tous le même intérêt pour les sciences et l’étude du climat. Le sentiment de communauté qui s’est installé en un si court laps de temps est quelque chose dont Ivalu se souvient encore aujourd’hui.

«L’expédition m’a permis de voir le Groenland d’une autre façon», dit Ivalu. «J’ai réalisé à quel point c’est magnifique».

Après l’expédition, Ivalu est devenue membre du premier Conseil des Anciens de SOI, pour lequel elle a pris la tête de la branche des anciens Groenlandais de SOI. Elle faisait le pont entre le Conseil des Anciens et les anciens du Groenland.

Buts et ambitions

Dès le début de son parcours académique, Ivalu a su qu’elle voulait étudier l’astrophysique. Elle a, depuis toujours, été intéressée par l’espace, les galaxies et par toute la matière qui compose ce qui nous entoure.

«Nous sommes tous faits de poussière d’étoiles», remarque Ivalu.

Des années, quatre pays et deux continents plus tard, Ivalu est la première Groenlandaise à devenir astrophysicienne! Sa quête de savoir l’a grandement récompensée avec d’incroyables opportunités, incluant un stage au Centre d’Astrophysique Harvard & Smithson, pour le projet du télescope du Groenland, situé à 750 milles à l’intérieur du cercle arctique. Ivalu a aussi travaillé pour le projet Event Horizon Telescope (EHT), qui a récemment gagné en popularité étant le premier télescope à avoir photographié un trou noir.

En analysant les longueurs d’onde de la lumière émise par de lointaines étoiles en formation, Ivalu espère ainsi mieux comprendre les particules qui composent le monde du vivant. Elle croit aussi qu’une meilleure compréhension des bases de la formation des galaxies permettrait d’élucider certains questionnements qui persistent concernant notre propre galaxie. C’est ce dont traite son projet de doctorat qu’elle complète à l’Institut de radioastronomie Max Planck, en Allemagne.

Faire une différence

Lors de ses brefs temps libres, Ivalu s’efforce de partager ses connaissances d’astrophysique avec les Groenlandais. Elle fait la tournée des écoles bénévolement pour enseigner aux élèves des concepts complexes, comme la formation d’étoiles massives et l’influence qu’elles ont sur la chimie de notre propre galaxie! Elle rappelle le défi de traduire en langue groenlandaise des mots tels que «trous noirs» et de vulgariser ces notions pour que ce soit compréhensible pour des élèves du primaire. Il est très gratifiant pour elle de voir l’expression sur les visages des jeunes alors qu’ils découvrent l’immensité de ces sujets.

«Ça a été toute une réalisation de constater que je pouvais faire des présentations sur l’astrophysique à des jeunes de 5e année et parvenir à leur faire comprendre ce que je leur explique.»

Ivalu souhaite inspirer d’autres jeunes à poursuivre leurs rêves et à étudier tout ce qu’ils veulent! Quand elle a commencé à étudier pour devenir une astrophysicienne, il n’y avait personne au Groenland pour lui servir de modèle dans le milieu scientifique. Aujourd’hui, Ivalu se retrouve à être ce modèle pour la jeunesse groenlandaise qu’elle aurait elle-même souhaité avoir. Elle aide aussi les étudiants du Groenland dans leur transition lorsqu’ils doivent quitter leur communauté pour leurs études. Elle les aide à s’orienter dans le milieu académique, en leur expliquant notamment comment se lancer dans des études au Danemark.

Vision d’avenir

Ivalu se voit devenir professeure afin de pouvoir participer à l’éducation de la prochaine génération d’astrophysiciens, tout en continuant ses propres recherches. En attendant, elle se concentre à terminer son doctorat et continue son travail de sensibilisation au Groenland. Elle compte également voyager et habiter dans plusieurs pays. Il lui arrive, la nuit, d’admirer les pluies de météores au Groenland, lorsque le ciel n’est pas trop nuageux!

View all stories

Students on Ice is proudly supported by bv02.

This website was made possible by a generous contribution from the Leacross Foundation.